samedi 17 juin 2017

   J’ai souvent cette impression étrange d’avoir vécu toutes les vies possibles - moi qui n’ai pourtant pas bougé depuis ma naissance.
    Sitôt ai-je pensé à telle existence - de la plus incandescente à la plus morne, qu’elle m’apparait comme faisant partie d’un passé fort heureusement révolu.
    Cependant, tantôt euphorique, tantôt pétrifié, je persévère au sein de cette foutaise, en me demandant pourquoi les terriens accordent tant de sérieux à leurs activités. Est-il possible qu’ils se placent un jour face au miroir, et qu’ils s’écrient enfin:
    - Nous sommes grotesques !
    Mais non, cela n’arrivera jamais. L’homme le plus sérieux, qui est également le plus triste et le plus dangereux d’entre tous, est écouté avec attention et finalement adulé par la majorité qui, le prenant pour modèle, s’attriste à mesure que le temps passe.

(1481)


Louise Michel, pas Louis

4 commentaires:

  1. Cher Marquis quelle joie de vous lire,
    Je sens un écho dans le sujet que je commence à faire flirter la page évidemment avec nos grandes différences sur les notes finales
    Ou je crains avoir envie de faire défoncer touts ces polders de bonheurs que j’ai conquis dans les néants du fraternel
    Les blogs m’ont fait juter l’orange d’un éphémére possible . je retourne au blog après bien des arabesque de la grande connerie humaine qui on failli m’occire.
    Je vous embrasse mon très cher marquis , votre chère Duchesse de Pommes de Pain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceignons-nous, chère Duchesse : quand on aime, il ne faut ni faut.

      Sur mes terres, toujours, soyez comme nulle part.

      Cela étant dit, il fait bien trop chaud aujourd'hui. Comme je l'ai déjà exprimé à maintes reprises, il est grand temps de supprimer l'été.

      Caprines pensées pour vous et votre félicité dévastatrice.

      Supprimer
    2. quand on aime, il ne faut ni faut. ni faux...(rires)

      Supprimer
    3. Tenter de faire rire notre unique lectrices est la seule raison qui nous pousse à continuer, chère délirante et divine Duchesse.

      Supprimer